Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A PETITE JEANNE

par Victor Hugo

publié dans Retranscription

Vous eûtes donc hier un an, ma bien-aimée. Contente, vous jasez, comme, sous la ramée, Au fond du nid plus tiède ouvrant de vagues yeux, Les oiseaux nouveau-nés gazouillent, tout joyeux De sentir qu'il commence à leur pousser des plumes. Jeanne, ta bouche...

Lire la suite

CE QU'EST LA MORT

par Victor Hugo

publié dans Retranscription

Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez. On voit ce que je vois et ce que vous voyez ; On est l'homme mauvais que je suis, que vous êtes ; On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ; On tâche d'oublier le bas, la fin, l'écueil, La sombre...

Lire la suite

OCEANO NOX

par Victor Hugo

publié dans Retranscription

Oh ! combien de marins, combien de capitaines Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, Dans ce morne horizon se sont évanouis ! Combien ont disparu, dure et triste fortune ! Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune, Sous l'aveugle océan...

Lire la suite

A part Victor Hugo...

par Jojo Gaver

- Ah et j'ai vu ton blog? "Ah oui et alors?" - Tu sais, moi, la poésie… "Ca ne vous touche pas, c'est ça?" - Rimbaud, je comprend pas bien. En fait, à part Victor Hugo que j'aime bien... Voila à quelques termes près la discussion que j'ai eu cet après-midi...

Lire la suite

Les moutons de Panurge

par Moi même

publié dans Création

Les moutons se plaignent D'arriver en retard. Ils bêlent, il geignent De ne pas voir l'abattoir. C'est qu'ils sont suicidaires Les moutons de Panurge Avec leur triste faux air De débile démiurge. Ils se suivent et se ressemblent Les yeux vides et mornes...

Lire la suite

Le presque suicidé

par Moi-Même

publié dans Création

As-tu connu ces moments d'intense désespoir Où plus rien, non plus rien ne te retiens à la Vie? Pas même la douceur du soir, l' affreuse mélancolie. As-tu déjà tenu un couteau dans ta main Au-dessus de tes veines, sous un arbre centenaire? Te demandant...

Lire la suite

Le prêtre d'Avignon

par Moi-même

publié dans Création

Reclu dans sa gigantesque Maison Où quelques badaux parfois s'égarent Il parle tout seul et prie dans le noir Des êtres effroyables, de vrais Démons. Certains l'ont même entendu crier Des mots en latin, Adressés au Malin Qui ne cesse - dit-il - de le...

Lire la suite

Soleil sacré

par Moi-même

publié dans Création

Tu baignes ma peau nue et réchauffe mon coeur Mon coeur qui rayonne ta lumière sacrée Je ne frissone plus et je n'ai plus peur Même de cette garçonne aux dents acérées. Tu illumines mon esprit, anéantissant les pensées Qui, depuis trop longtemps, semaient...

Lire la suite

Les répartis de Nina

par A. Rimbaud

publié dans Retranscription

Lui - Ta poitrine sur ma poitrine, Hein ? nous irions, Ayant de l'air plein la narine, Aux frais rayons Du bon matin bleu, qui vous baigne Du vin de jour ?... Quand tout le bois frissonnant saigne Muet d'amour De chaque branche, gouttes vertes, Des bourgeons...

Lire la suite

Le coeur supplicié

par A. Rimbaud

Mon triste cœur bave à la poupe ... Mon cœur est plein de caporal! Ils y lancent des jets de soupe, Mon triste cœur bave à la poupe... Sous les quolibets de la troupe Qui lance un rire général, Mon triste cœur bave à la poupe, Mon cœur est plein de caporal!...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 > >>