Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A la musique

par A. Rimbaud

publié dans Retranscription

Sur la place taillée en mesquines pelouses, Square où tout est correct, les arbres et les fleurs, Tous les bourgeois poussifs qu'étranglent les chaleurs Portent, les jeudis soirs, leurs bêtises jalouses. − L'orchestre militaire, au milieu du jardin, Balance...

Lire la suite

Le dormeur du val

par A. Rimbaud

publié dans Retranscription

C'est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D'argent ; où le soleil, de la montagne fière, Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons. Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant...

Lire la suite

Le mal

par A. Rimbaud

publié dans Retranscription

Tandis que les crachats rouges de la mitraille Sifflent tout le jour par l'infini du ciel bleu ; Qu'écarlates ou verts, près du Roi qui les raille, Croulent les bataillons en masse dans le feu ; Tandis qu'une folie épouvantable broie Et fait de cent milliers...

Lire la suite

Les étrennes des orphelins

par A. Rimbaud

publié dans Retranscription

La chambre est pleine d'ombre ; on entend vaguement De deux enfants le triste et doux chuchotement. Leur front se penche, encore alourdi par le rêve, Sous le long rideau blanc qui tremble et se soulève... - Au dehors les oiseaux se rapprochent frileux...

Lire la suite

Sensation

par A. Rimbaud

publié dans Retranscription

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l’herbe menue : Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue. Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : Mais l’amour infini me...

Lire la suite

Première soirée

par A. Rimbaud

publié dans Retranscription

Elle était fort déshabillée Et de grands arbres indiscrets Aux vitres jetaient leur feuillée Malinement, tout près, tout près... Assise sur ma grande chaise, Mi-nue, elle joignait les mains. Sur le plancher frissonnaient d'aise Ses petits pieds si fins,...

Lire la suite

Ce qui va rester

par Jojo Gaver

publié dans Traduction

Amants ! Levez vous ! Lorsque le corps et l'esprit ne sont plus, Ton coeur, libéré de l'enveloppe charnelle, volera aussi haut que possible. Dépoussière ton âme et ton coeur avec l'eau de la sagesse; Réveillé, de peur que tes deux yeux ne contemple avec...

Lire la suite

Au moment où tu es avec toi même

par Jojo Gaver

publié dans Traduction

Au moment où tu es avec toi-même L'être aimé sera pour toi comme une épine Et au moment où tu es tourné vers l'Autre Quelle utilité aura pour toi l'être aimé? Au moment où tu es avec toi-même Tu seras comme une proie pour un moucheron Et au moment où...

Lire la suite

LES CHANTS DE L'INSOUCIANCE

par Jojo Gaver

publié dans Traduction

Descend auprès de nous, devient l'un des nôtres: les amoureux. Ainsi, nous pourrons t'ouvrir Les portes du jardin d'amour. Viens habiter dans notre maison telle une ombre Car nous sommes les voisins du Soleil. Même si, tel l'esprit, nous sommes invisible...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4