Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • CHANSON D'AUTREFOIS

    28 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Quelqu'un connaît-il ma cachette ? C'est un lieu calme, où le ciel clair En un jour de printemps rachète Le mal qu'ont fait six mois d'hiver. Il y coule des eaux charmantes ; L'iris y naît dans les roseaux ; Et le murmure des amantes S'y mêle au babil...

  • Les cloches

    17 septembre 2014 ( #Alcool )

    Mon beau tzigane mon amant Écoute les cloches qui sonnent Nous nous aimions éperdument Croyant n'être vus de personne Mais nous étions bien mal cachés Toutes les cloches à la ronde Nous ont vus du haut des clochers Et le disent à tout le monde Demain...

  • OCEANO NOX

    23 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Oh ! combien de marins, combien de capitaines Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, Dans ce morne horizon se sont évanouis ! Combien ont disparu, dure et triste fortune ! Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune, Sous l'aveugle océan...

  • Au moment où tu es avec toi même

    05 juillet 2014 ( #Traduction )

    Au moment où tu es avec toi-même L'être aimé sera pour toi comme une épine Et au moment où tu es tourné vers l'Autre Quelle utilité aura pour toi l'être aimé? Au moment où tu es avec toi-même Tu seras comme une proie pour un moucheron Et au moment où...

  • Ce qui va rester

    06 juillet 2014 ( #Traduction )

    Amants ! Levez vous ! Lorsque le corps et l'esprit ne sont plus, Ton coeur, libéré de l'enveloppe charnelle, volera aussi haut que possible. Dépoussière ton âme et ton coeur avec l'eau de la sagesse; Réveillé, de peur que tes deux yeux ne contemple avec...

  • Première soirée

    07 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Elle était fort déshabillée Et de grands arbres indiscrets Aux vitres jetaient leur feuillée Malinement, tout près, tout près... Assise sur ma grande chaise, Mi-nue, elle joignait les mains. Sur le plancher frissonnaient d'aise Ses petits pieds si fins,...

  • Sensation

    08 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l’herbe menue : Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue. Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : Mais l’amour infini me...

  • Les étrennes des orphelins

    09 juillet 2014 ( #Retranscription )

    La chambre est pleine d'ombre ; on entend vaguement De deux enfants le triste et doux chuchotement. Leur front se penche, encore alourdi par le rêve, Sous le long rideau blanc qui tremble et se soulève... - Au dehors les oiseaux se rapprochent frileux...

  • Le dormeur du val

    10 juillet 2014 ( #Retranscription )

    C'est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des haillons D'argent ; où le soleil, de la montagne fière, Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons. Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue, Et la nuque baignant...

  • A la musique

    11 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Sur la place taillée en mesquines pelouses, Square où tout est correct, les arbres et les fleurs, Tous les bourgeois poussifs qu'étranglent les chaleurs Portent, les jeudis soirs, leurs bêtises jalouses. − L'orchestre militaire, au milieu du jardin, Balance...

  • Les répartis de Nina

    14 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Lui - Ta poitrine sur ma poitrine, Hein ? nous irions, Ayant de l'air plein la narine, Aux frais rayons Du bon matin bleu, qui vous baigne Du vin de jour ?... Quand tout le bois frissonnant saigne Muet d'amour De chaque branche, gouttes vertes, Des bourgeons...

  • Soleil sacré

    16 juillet 2014 ( #Création )

    Tu baignes ma peau nue et réchauffe mon coeur Mon coeur qui rayonne ta lumière sacrée Je ne frissone plus et je n'ai plus peur Même de cette garçonne aux dents acérées. Tu illumines mon esprit, anéantissant les pensées Qui, depuis trop longtemps, semaient...

  • Le presque suicidé

    20 juillet 2014 ( #Création )

    As-tu connu ces moments d'intense désespoir Où plus rien, non plus rien ne te retiens à la Vie? Pas même la douceur du soir, l' affreuse mélancolie. As-tu déjà tenu un couteau dans ta main Au-dessus de tes veines, sous un arbre centenaire? Te demandant...

  • CE QU'EST LA MORT

    24 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez. On voit ce que je vois et ce que vous voyez ; On est l'homme mauvais que je suis, que vous êtes ; On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ; On tâche d'oublier le bas, la fin, l'écueil, La sombre...

  • A PETITE JEANNE

    25 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Vous eûtes donc hier un an, ma bien-aimée. Contente, vous jasez, comme, sous la ramée, Au fond du nid plus tiède ouvrant de vagues yeux, Les oiseaux nouveau-nés gazouillent, tout joyeux De sentir qu'il commence à leur pousser des plumes. Jeanne, ta bouche...

  • CHANSON DE PIRATE

    29 juillet 2014 ( #Retranscription )

    Nous emmenions en esclavage Cent chrétiens, pêcheurs de corail ; Nous recrutions pour le sérail Dans tous les moûtiers du rivage. En mer, les hardis écumeurs ! Nous allions de Fez à Catane... Dans la galère capitane Nous étions quatre-vingts rameurs....

  • Il faut que le poète

    01 août 2014 ( #Retranscription )

    Il faut que le poète, épris d'ombre et d'azur, Esprit doux et splendide, au rayonnement pur, Qui marche devant tous, éclairant ceux qui doutent, Chanteur mystérieux qu'en tressaillant écoutent Les femmes, les songeurs, les sages, les amants, Devienne...

  • J'aime l'arraignée

    02 août 2014 ( #Retranscription )

    J'aime l'araignée et j'aime l'ortie, Parce qu'on les hait ; Et que rien n'exauce et que tout châtie Leur morne souhait ; Parce qu'elles sont maudites, chétives, Noirs êtres rampants ; Parce qu'elles sont les tristes captives De leur guet-apens ; Parce...

  • Clair de lune

    04 août 2014 ( #Retranscription )

    La lune était sereine et jouait sur les flots. - La fenêtre enfin libre est ouverte à la brise, La sultane regarde, et la mer qui se brise, Là-bas, d'un flot d'argent brode les noirs îlots. De ses doigts en vibrant s'échappe la guitare. Elle écoute......

  • La coccinelle

    05 août 2014 ( #Retranscription )

    Elle me dit : Quelque chose Me tourmente. Et j'aperçus Son cou de neige, et, dessus, Un petit insecte rose. J'aurais dû - mais, sage ou fou, A seize ans on est farouche, Voir le baiser sur sa bouche Plus que l'insecte à son cou. On eût dit un coquillage...

  • L'univers, c'est un livre...

    09 août 2014 ( #Retranscription )

    L'univers, c'est un livre, et des yeux qui le lisent. Ceux qui sont dans la nuit ont raison quand ils disent : Rien n'existe ! Car c'est dans un rêve qu'ils sont. Rien n'existe que lui, le flamboiement profond, Et les âmes, les grains de lumière, les...

  • Zone

    05 septembre 2014 ( #Alcool )

    A la fin tu es las de ce monde ancien Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes La religion seule est restée toute neuve la...

  • La maison des morts

    15 septembre 2014 ( #Alcool )

    A Maurice Raynal S’étendant sur les côtés du cimetière La maison des morts l’encadrait comme un cloître A l’intérieur de ses vitrines Pareilles à celles des boutiques de modes Au lieu de sourire debout Les mannequins grimaçaient pour l’éternité Arrivé...

  • Crépuscule

    18 septembre 2014 ( #Alcool )

    À Mademoiselle Marie Laurencin. Frôlée par les ombres des morts Sur l’herbe où le jour s’exténue L’arlequine s’est mise nue Et dans l’étang mire son corps Un charlatan crépusculaire Vante les tours que l’on va faire Le ciel sans teinte est constellé D’astres...

  • Nuit rhénane

    19 septembre 2014 ( #Alcool )

    Mon verre est plein d'un vin trembleur comme une flamme Écoutez la chanson lente d'un batelier Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pieds Debout chantez plus haut en dansant une ronde Que je n'entende...

1 2 > >>